Premières roses du jardin

A l’occasion d’un passage « autorisé et attesté » au jardin de la maison, j’ai découvert 5 ou 6 roses qui venaient juste d’éclore.
Parmi la cinquantaine de rosiers plus que trentenaires en place, certains ont su résister depuis 15 ans, malgré l’absence de coupe régulière, les attaques de pucerons voraces, le gel, les épisodes caniculaires, le sol argileux et j’en passe.

Quelle surprise ! Découvrir leurs couleurs, leurs formes délicates, leur parfum subtil … Et d’un coup forcément, je me pose une question : les laisser en place sans que personne n’en profite ou les couper pour partager leur beauté ?

montage_roses_mai

Autant en profiter quelques jours dans notre appartement de confinement. Les roses prirent leur place, nous en avons « profitées ».
Ce fût également l’occasion d’une bonne séance photo au smartphone, sans pied ni artifice.
Voir les photos en détails sur Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *