Le couteau « manche en doigt »

POST-BLOG-COUTEAU-2
En récupérant un vieux couteau dont le manche en époxy était cassé, je me suis aperçu que la lame Pradel avait conservé un certain tranchant. Il ne me restait plus qu’à refaire un manche digne de ce nom. Plutôt que d’adapter le manche à ma main pour une préhension optimale, je décidais de prendre le contre-pied pour m’inspirer de mon index afin de réaliser un « manche en doigt ».

A partir d’une chute de bois de taille suffisante et après avoir dégrossi sommairement la pièce, j’attaquais la découpe … au couteau. Finalement, pour plus de finesse, je me rabattais sur l’outil électrique en position ponçage puis à la main avec des bandes de ponçage de différents grains (du plus dur au plus fin).

Quelques crampes plus tard, l’assujettissement du manche à la lame se fit « à vue de nez » grâce à deux rivets de cuivre glanés au fond de l’atelier.

Après plusieurs tests, l’ergonomie du manche convient. Le manche en doigt s’adapte bien à la prise en main.
POST-BLOG-COUTEAU-1

//

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *